Dysphorie

Dysphorie

Par ninmenjuushin

par exemple, voila ce qu’est la dysphorie. c’est ça que les gens ne comprennent pas. la plupart voient un super déguisement et se disent “oh waouh super le costume” ou “oh waouh je le veux pour telle convention” ou “oh waouh j’adorerais être pris en photo là-dedans”.

moi, je me sens malade et terrible physiquement parce que mon corps a besoin d’être comme ça. il faut que mes mains soient des serres. que mes cheveux soient des plumes. et je veux que ça soit réaliste. je veux que les gens puissent me regarder et se dire “waouh, une personne-oiseau”; pas “waouh, quelqu’un dans un costume”.

et quand je vois un costume comme ça, je passe des heures ou même des jours entiers à chercher encore et encore pour essayer de trouver quelqu’un qui accepte les commandes, qui soit véritablement capable de faire un beau boulot bien réaliste de ce genre, et ensuite je dois affronter le fait que même si je pouvais me faire fabriquer un truc de ce genre, je me débattrais pour respirer ou me sentir à l’aise là-dedans à cause de stupides problèmes sensoriels et le risque de l’abimer ou de le salir me rendrait parano

mais c’est de cette manière que je VEUX QUE LES GENS ME VOIENT. 24 heures sur 24. et ça me tue que ça ne soit pas le cas, ça me tue que je ne puisse pas regarder mes propres putain de pieds et voir quelque chose qui soit comme il faudrait, ça me tue que je ne puisse pas regarder dans un miroir et voir mes yeux d’oiseau, sans même parler de problèmes du genre “mon corps ne bouge pas comme il faut” et les problèmes sociaux et

mince, je vous emmerde tous, C’EST UNE PUTAIN DE MALADIE pour moi, ça affecte ma qualité de vie de façon négative, je m’en fout si ça semble stupide à en mourir pour vous ou si vous “avez arrêté de vouloir être un animal quand vous aviez 5 ans”, et je n’en ai rien à foutre parce que, que ça semble idiot ou pas, C’EST CE DONT J’AI BESOIN. et non, je ne sais pas quelle mutation de mon cerveau, ou problème lorsque j’ai grandi, ou trouble freudien du genre “papa ne m’aimait pas” a fait de moi ce que je suis, mais c’est ce que je suis à présent et je n’ai jamais pu y mettre un terme.

et si vous vous dites que ce n’est pas un truc sérieux et que ça n’existe pas, alors disparaissez gentiment de cette planète parce que j’en ai ma claque. j’en ai marre à 5000% des pseudo-psy du dimanche qui me disent que ce truc n’est pas réel alors même que les vrais psy professionnels me disent que ça l’est.