Les shifts oniriques

Les shifts oniriques

Par Keller

J’ai eu peut-être trois ou quatre rêves que je considère comme des shifts oniriques à cause de leurs sensations écrasantes, de la mentalité entièrement féline et de cet incroyable frisson comme si je pouvais pousser tous mes sens au maximum de leur capacité. Dans deux de ces cas j’avais un corps humain tout en étant capable d’agir comme un félin, je pouvais par exemple courir très vite à quatre pattes et grimper aux arbres, mais je ne pouvais jamais me transformer totalement. Ces rêves durant lesquels je shiftais complètement impliquaient généralement des moments de béatitude paisible jusqu’à ce que quelque chose arrive pour me poursuivre ou me traquer. Je suis sûre qu’il y a une explication psychologique derrière ça et ça me fait penser à un “scénario”, donc quant bien même, je reste prudente quand j’appelle ces rêves là des shifts.

De toute manière et pour être franche, je ne sais pas trop quoi penser à propos de ce phénomène de shift onirique. J’imagine que certains argumenteraient que se métamorphoser en rêve, quels que soient les ressentis/sensations, compte en tant que shift onirique, mais je ne suis pas d’accord. Après tout, je me suis “transformée” en tigre, en loup, et même en ourson en peluche, et je suis quasiment certaine que personne ne me prendrait au sérieux si je disais que j’ai shifté en ours en peluche. ;)

Je pense donc qu’il doit y avoir quelque chose de plus aux shifts oniriques, qu’il doit y avoir une certaine profondeur dans le ressenti ou dans l’expérience qui les distingue d’un rêve normal. Cela dit, et je suis sûre que beaucoup de monde dans la communauté me tomberait dessus à bras raccourcis pour avoir dit ça, je pense aussi que si tout ce que quelqu’un vit comme shift sont des rêves, quelle que soit leur régularité, alors il n’est probablement pas un thérian. Il faut dire que je suis bien consciente du fait que certains essaient d’élargir le terme “thérian” pour pouvoir être inclus. La dernière fois que j’ai vérifié, être thérian pouvait vouloir dire avoir une forte connexion à un animal via un intérêt très intense, avoir une lien spirituel avec un animal principalement extérieur à soi-même, avoir l’âme d’un animal, et avoir les instincts, les sensations et les réactions naturelles d’un certain animal. En ce qui me concerne, seuls ces deux derniers sont des thérians. Etre “intensément intéressé” par un animal ne veut pas dire avoir une connexion particulière avec, et la chose “spirituelle mais distincte de soi” est plus semblable à un totem animal ou un guide spirituel; pour moi ce n’est pas ça la thérianthropie, et ça ne le sera jamais. Donc si quelqu’un se transforme en animal en rêve et se sent complètement humain quand il est debout, ce n’est pas un thérian.

Je sais bien que certains thérians ne shiftent pas du tout, mais intérieurement ils ressentent et SONT quand même leur animal. Shifter seulement ne fait pas de quelqu’un un thérian, pas plus que râler au sujet d’une définition jusqu’à être inclus. C’est un point de désaccord certain pour moi étant donné que lorsque j’ai rejoint la communauté, le terme “thérianthropie” avait encore une définition bien délimitée; maintenant on essaye d’inclure tout le monde, et ensuite les gens se demandent pourquoi la communauté est pleine d’idiots, de poseurs, et de personnes réellement perdues qui disparaitront toutes d’ici quelques années, une fois qu’elles s’ennuieront ou réaliseront qu’elles se raccrochaient juste à ce qui semblait être un concept excitant à l’époque.

Je sais aussi que ce sujet a été débattu un million de fois auparavant, mais tout ce constat de “je shift donc je suis” me dérange vraiment. Ce n’est pas surprenant que les polyweres courent les rues tout en braillant “j’ai shifté en blaireau et en renard et loup et poisson rouge et dragon, donc je suis un polywere!”. Non, tu n’en es pas un. J’ai shifté en loup plusieurs fois, ça ne fait pas de moi un polywere, et dans les premiers jours où le loup a fait surface et que j’étais vraiment paumée, je n’ai pas crié sur tous les toits à ce sujet. La vérité, c’est que je ne voulais pas être poussée à m’imaginer que c’était plus que ça ne l’était, et grâce à cette attitude, j’ai pu me rendre compte rapidement que ce n’était qu’une caméo-shift, et elles ont fini par ne plus se produire.

Aussi longtemps que la communauté insistera pour qu’on élargisse nos définitions et termes afin que toute personne ayant le moindre intérêt/lien avec un animal y soit inclue, le navire continuera de sombrer et il y aura de plus en plus de conflit au sein de la communauté. La plupart des forums et des chats ne dissuadent pas vraiment les personnes qui sont humaines mais sincèrement intéressées par le sujet, ni ceux ayant un totem/guide animal, mais visiblement cela ne suffit pas pour tout le monde; il faut apparemment qu’ils soient reconnus en tant que thérians par tout les autres ou bien ils taperont du pied, pleurnicheront et hurleront jusqu’à ce que quelqu’un se plie enfin à leurs caprices.

A l’extrême inverse: les forums élitistes, ils ne marchent pas non plus, mais bientôt ça sera tout ce qu’il nous restera; de petits forums élitistes d’un côté, et de l’autre d’énormes forums surpeuplés où la bêtise est reine.

C’est dommage, mais je ne pense pas que ça change de si tôt à moins que la “mode” de la thérianthropie cesse, ou que tous les forums se tiennent à une définition claire de la thérianthropie et ne l’élargissent pas juste pour éviter de vexer certains.