Pourquoi l’argot ça craint

Pourquoi l'argot ça craint

Par Swiftpaw ©1999-2003 sur Swiftpaw’s Tree

J’ai réalisé ceci quelque part entre la 42e avenue et devant chez moi. Ne me demande pas où, parce que je n’arrêtais pas de devoir m’élancer au travers des rues pour éviter de me faire écraser par des idiots rentrant chez eux après le travail et grisés par la vitesse. Regarder autour de moi pour rendre compte d’où je suis lorsque des idées me viennent à l’esprit n’est pas ma plus grande priorité.

La raison pour laquelle tout ceci m’est venu est que sur le chemin du retour je me sentais très jaguar et j’étais assez énervée envers et contre tous. Je voulais partir, me cacher quelque part et dormir. Bien entendu, au lieu de me cacher n’importe où au milieu de la dizaine de pâtés de maisons là-haut où les sans-abris dorment, je décidais d’attendre jusqu’à ce que j’arrive ici devant mon ordinateur, et de pousser un coup de gueule.

Juste une préface. Mes excuses si c’est un peu brut de décoffrage.

Les gens débattent au sujet de “coeurs” et “âmes” et “est-ce que phénotype est un mot approprié” tandis que je suis assise ici chantonnant seule et me demandant pourquoi Komzo.com n’a jamais livré de tortues ni de piranhas. Ca m’intéresse plus de me faire les dents sur des trucs que de faire des déclarations au reste du monde, mais une chose m’est apparue. Quelques exemples:

Mon wereside est un jaguar.

Je suis un jaguar.

Mes weresides sont le dauphin/chauve-souris/jaguar/loup.

Je suis un dauphin, jaguar, chauve-souris, et loup.

Mes weresides sont le dauphin/chauve-souris/jaguar/loup.

Je suis un polymorphe.

Mon phénotype est le jaguar.

Je suis un jaguar.

J’ai un coeur de jaguar.

Je me sens plus jaguar qu’humain.

Mon âme est celle d’un jaguar.

Je suis un jaguar.

Je ne crois pas que de “nouveaux termes” soient nécessaires, et je ne commencerai pas à effleurer le sujet des shifts, même du bout d’une perche de trois mètres. Pas question.

Un instant. Si, en fait je vais peut être aborder la question.

Je pense que les gens accourent vers la communauté pour bavasser au sujet des plus stupides futilités. Je pense que tout serait bien plus simple si on prenait trente secondes supplémentaires dans nos vies si remplies pour ajouter un peu plus d’information à nos termes argotiques. Par exemple:

J’ai shadow-shifté et j’ai effrayé un type.

Ce gars a vu quelque chose qui ressemblait à un jaguar près de moi, ou quelque chose en moi a changé, et il a vraiment eût peur.

J’ai eût une m-shift franchement mauvaise.

J’étais assise dans le bus pour retourner chez moi et mes instincts de jaguar ont refait surface, je me suis sentie très claustrophobe et je n’arrivais plus à me concentrer.

J’ai p-shifté et mangé un type.

J’ai besoin d’une assistance psychiatrique.

Ca vous parle? Je me fiche de si tu es un shifteur mental, physique, spirituel, shadow, astral, onirique, psychique ou même “JE NE SUIS PAS UN SHIFTEUR, TU ME DISCRIMINES!”, ce qui a déjà atterrit dans ma boîte mail.

Pourquoi cela importerait-il? Le grand intérêt de venir online devrait être de pouvoir rechercher un soutiens, pour traîner avec des personnes qui savent ce que tu vis.

Les newbies qui débarquent et s’obsèdent dans les classiques pleurnicheries sur “c’est quoi une shift?” et “à quel degré es-tu were?” ruinent nos endroits à tous. La plupart des weres dans la vraie vie ont intégré ce qu’ils sont dans leur quotidien et ne s’enquiquinent pas avec la sémantique. Ils vivent juste comme des personnes lambdas.

Je pense que la communauté thérianthrope est, dans le fond, faîte de gens qui se conçoivent comme complètement non-humains par presque tous les aspects, à part physiquement. Bien sûr, ils font avec ce que leur corps humain leur donne, mais pour la plupart ils se prénomment thérianthropes pour se distancier de la communauté humaine dans son ensemble.

Tous les autres, ceux qui ne correspondent pas à cette définition, allez trouver vos propres mots pour vous décrire et ceux qui sont comme vous. Arrêtez de geindre au sujet de qui est réel et qui ne l’est pas. Mon dieu. Personne ne peut plus donner de conseils dans le coin parce qu’il nous faut rester politiquement corrects, et vous encombrez les forums avec les mêmes questions encore et encore et encore.

Apprenez à lire les archives et faites un peu d’introspection avant de mettre les pieds dans le plat. Puisque tant de thérians haïssent et décrient si ouvertement les humains comment étant des moutons sans cervelle qui suivent leur chef sans réfléchir, dans ce cas j’abhorre et dénonce ces thérians car ils ne sont peut être pas aussi non-humains qu’ils le croient.

Nous sommes envahis par les were-lemmings!

Pffff… *splash*