L’avenir de la thérianthropie online

L'avenir de la thérianthropie online

Par Swiftpaw ©1999-2003 sur Swiftpaw’s Tree

La communauté Otherkin vient juste de subir une série de scission de la part de certains de ses membres les plus impliqués et justes, qui y étaient depuis le début. Les autres ont maintenus des sites informatifs ou des forums. Il semble qu’il y ait en ce moment, au sein de plusieurs communautés onlines, un retour de bâton à l’encontre de la tolérance grandissante envers les nouveaux venus qui ne correspondent pas vraiment à la définition traditionnelle du mot mais qui rappellent tout juste assez pour le définir, ou touchent juste assez au culte aux divinités pour être légitimes, ou (dans le cas de la communauté were) aiment juste suffisamment un animal pour se proclamer “were”.

Je pense que nous avons besoin de nouveaux mots, oui. Je ne pense pas, après avoir réfléchi à tout ça un bon moment, que cela empêchera quoi que ce soit. Il y a déjà plein de gens qui se précipitent sur les termes temporaires créés de toute pièce, et qui les condamnent. Il y a tout un tas d’autres personnes qui disent que tout va bien et qu’ils ne veulent rien changer.

Peut être est-il grand temps, pour ceux qui sont réellement *hoquet* sérieux au sujet de la thérianthropie au sens le plus extrême – ceux qui ressentent en eux des âmes animales ou sont totalement des métamorphes – de s’appeler par ce qu’ils sont. Je conserverai le terme thérianthrope, bien que je puisse changer pour “thérian” comme plusieurs autres ont fait. C’est le mot “were” qui doit disparaître.

Ou peut-être que ce sont les plus vrais d’entre nous qui doivent quitter le navire en perdition.

Au diable parler de ces choses à tout le monde. Ne t’embête pas à te définir avec un terme. Au mieux, si quelqu’un te le demande, dis leur que tu es un animal. La communauté Otherkin se composait autrefois du groupe originel d’individus qui se croyaient affiliés par le sang (d’où le “kin”) aux elfes. La communauté thérianthrope se composait autrefois du groupe originel de personnes qui pensaient être complètement, au plus profond de leur âme et leur esprit, des animaux dont le seul rapport à l’humanité était leur enveloppe physique.

Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose?

Je pourrais tracer le parallèle avec la communauté Wicca (ignorant la sorcellerie traditionnelle et le reste des religions de la nature) en disant que les Gardneriens et les Wiccans Alexandriens qui traversent un rite initiatique et savent ce qu’ils pratiquent sont les Wiccans originels et que quiconque se pavane en rendant le culte à tout et n’importe quoi est un imbécile.

Je ne veux pas que quelqu’un débarque et me dise qu’il est persuadé d’être un félin mais qu’il ne sait pas quelle espèce. L’intérêt de la communauté thérianthrope au départ était de permettre à un groupuscule d’animaux sociaux à peaux humaines de se retrouver et dire “waou, il y en a d’autres! discutons!”.

Le but n’étais pas d’être plus were ou d’avoir toutes ces attentes, comme c’est le cas maintenant. J’ai découvert cela il y a quelques temps alors que j’étais dans un Chat et que l’on s’attendait à ce que je réagisse complètement comme une humaine. Personne ne s’attendait à ce que je me comporte comme un félin, et au lieu de cela ils voulaient que je leur dise telle ou telle chose, que je les aident, que je leur montre comment être comme nous.

Ce n’est pas ce que je souhaite. Cependant, je n’ai pas envie d’être entièrement isolée dans un groupuscule sans jamais rencontrer personne dans la vie réelle… mais je me rends de plus en plus compte que les thérianthropes sont vraiment aussi rares qu’ils sont sensés l’être statistiquement parlant. Tous les humains n’ont pas d’animal en eux. Bien sûr, certains d’entre eux s’en rapprochent ou agissent en tant que tel ou possèdent même l’un de ces calendriers sur les loups, mais tu peux aimer une chose à la folie sans être cette chose.

Pour en venir au fait, je connais cinq ou six personne en qui j’ai suffisamment confiance pour les rencontrer. Peut être une dizaine d’autres qui vivent aux quatre coins du monde, la moitié d’entre eux en dehors des Etats Unis. J’adorerais rencontrer ces gens, mais qu’en est-il des autres? Bien sûr, il y a les autres; mais ils ne sont pas assez répandus pour que je les croisent dans le coin et les saluent de la main en passant près d’un pâté de maison.

Rencontrer d’autres animaux à corps humains ne se produira pas pour la grande majorité de ceux qui atteignent tout juste leurs vingt ans, et qui, bien qu’ils aient été présents sur les forums tous les jours, aient postés et soient devenus des vétérans des guerres de polémiques, partent à l’université. La réalité existe là-dehors et la plupart d’entre eux s’en iront et oublieront ces conneries “lupines”, bien qu’ils puissent continuer d’apprécier les loups suffisamment pour garder leur calendrier sous la main.

Tout le monde n’est pas un were. Je n’en rencontrerai probablement jamais de ma vie, si je décroche un jour d’Internet, à moins d’écrire et publier quelque chose, ou de rejoindre les bons milieux. Je sais qu’il est plus facile de les trouver dans le domaine de la biologie… peut être même le service publique, bien que d’après la liste de personnes qui s’inventent des excuses sur les forums pour ne pas avoir à garder leur ville propre d’une manière ou l’autre, probablement pas. La plupart des gens online veulent gueuler sur des virgules, le lycée, les persécutions religieuse et les zhumains.

Je veux juste râler à propos du manque de sincérité. Ma conclusion à propos de toute cette histoire de terminologie est que toute cette foutue communauté dans son intégralité est en train de sombrer comme une épave. Et, surprise-surprise, il y a quelques jours je suis retourné sur alt.horror.werewolves et j’y ai trouvé des discussions potables.

Je fais mieux de rendre service à ma communauté dans ma ville, en votant, en envoyant des dons aux fondations qui le méritent, en obtenant un diplôme en sciences ou en biologie, en écrivant des histoires et des articles pendant que je fais mon service dans l’armée, et de manière générale en publiant online des trucs à mon sujet sur le fait d’être non-humaine, afin que d’autres puissent me trouver s’ils sont intéressés. C’est ce qu’était alt.horror.werewolves au départ, en fin de compte.

Voila ce qu’il en est.