InstaWeres [Partie II]

InstaWeres [Partie II]

Par Katmandu

Nous avons vu les “Insta-Weres” dans mon essai précédent. Un grand nombre de gens en ont assez et sont écoeurés par le nombre d’Insta-Weres apparaissant sur les forums et les groupes de discussion; et ceux qui se font entendre à ce sujet sont loin d’être peu nombreux. Qu’est-ce que ça a avoir avec les Insta-Weres? Représentent-ils vraiment une menace pour la “werecommunauté” dans son ensemble, ou juste pour eux-mêmes?

Comme toujours, je partage plusieurs avis à ce propos. D’un côté, je peux me dire: eh bien, qui suis-je pour juger de ce que cette personne dit? Mes propres croyances sont si éloignées de ce que la majorité des gens considèrent comme “normal” qu’il serait plutôt hypocrite de ma part de pointer du doigt quelqu’un et me moquer de lui à cause de ce en quoi il croit.

D’un autre côté, je peux m’inquiêter de ce que ces personnes sont en train de s’infliger. Parfois je lis un autre “j’ai trouvé ce site hier à peine et ça semble super et je veux devenir un were; dites moi comment” et je me demande s’ils réalisent simplement dans quelle confusion intérieure ils sont en train de se plonger en prétendant être quelque chose qu’ils ne sont pas. Certaines personnes vont traiter cela comme une phase intéressante au travers de laquelle aller pour s’en éloigner ensuite; d’autres vont prendre la chose très à coeur et deviennent anxieux quand ils réalisent qu’ils ne sont pas ce qu’ils pensaient être, ou ce qu’ils pensaient vouloir être. Je veux les préserver d’une chute dans une remise en question de soi sans même songer à reflechir si cette définition leur va; mais mes meilleurs efforts pour formuler cela poliment se terminent généralement en étant confrontés à des “Ah ouai? Pour qui tu te prends de toute façon!” Notez que je ne rejette pas l’idée que quelqu’un puisse se sentir ainsi depuis longtemps et n’arrive à mettre un nom dessus qu’après avoir lu un site web; si AHWW avait été créé environs un an avant qu’il ne le soit effectivement, j’aurai probablement été de ceux-là. En effet j’ai tenté de mettre un nom sur ce que j’avais ressenti toute ma vie avant que AHWW ne s’établisse, mais les éléments aidant pouvant être présents dans une communauté online n’étaient pas encore en place et j’ai vécu quelques durs moments avant de parvenir à prendre la chose en main et la maîtriser. Je suspecte un tas de gens qui déclarent “J’ai découvert mon wereisme tout récemment” d’avoir en fait rejeté ces sentiments un certain temps, et de réaliser inconsciement ce qu’étaient ces sentiments en lisant et apprenant au travers des autres. Mais je devine aussi qu’il y a des gens dans les parages qui attrappent le “syndrome du shifteur” et se dupent eux-même en croyant être quelque chose qu’ils ne sont pas; au travers également d’un désir de faire partie d’un groupe, être accepté, à cause aussi de problèmes d’image de soi, de sentiments d’impuissance dans la vie réelle, ou d’une fascination pour “l’occulte” ou les choses marginales (du style “waouh, c’est génial”). Ils causent leur chute, et se sont souvent engagés trop loin sur cette route pour accepter une légère critique.

D’un troisième côté (*Kat tombe à la renverse après avoir soulevé trop de côtés*) je suis énervé par les dégâts que les gens occasionnent non seulement sur eux-mêmes, mais aussi sur l’ensemble la communauté. Ces conséquences s’étalent d’un roulement d’yeux pour une longue description supra-gothique et romancée de Studly McGrimfang, Chef de Meute du Clan des MarcheSang, Leader des Loups Libres et Fléau du Ver, qui font croire à toute personne extérieure que ceux qui prétendre être des weres sont tout aussi merveilleusement équilibré que ce type; aux gens qui, ayant poli leur wereisme nouvellement forgé jusqu’à ce qu’il brille vivement, le brandissent au dessus d’eux comme étant l’avatar du vaste monde de la lycanthropie et déversent de furieuses criailleries sans fin (mal écrites, sans ponctuation et parsemées de fautes d’orthographe) semblables à des monologues au travers d’innombrables pages virtuelles en réprimendant toute personne dont les flèches acerbes perceraient leur mince carapace. Ces guerres flamboyantes ne se propagent pas seulement au travers d’un des lieux de rassemblement mais au travers de tous, car ces guerriers s’érigeant pour la Justice Lycanthrope sont emportés dans leur mouvement et poursuivent leur route pour casser la figure des offenseurs de leur dignité (ou de celle de quelqu’un d’autre dont ils ont vaguement entendu parlé de loin en passant) dans toutes les communauté online qu’ils peuvent trouver. Le reste d’entre nous sait que répondre, même avec une estimation impartiale et juste de la situation, serait changer ce bazar en un autre plus compliqué encore; et sont donc forcés de fermer les écoutilles et espérer surmonter la crise. C’est une situation sans gagnant.

Mais le plus potentiellement dangereux aspect du syndrome insta-were apparaît indisctinctement dans le futur; et nous avons déjà vu les signes avant-coureurs. Il vient de la personne qui, trop épris d’un état d’esprit roleplay, commence à se prendre pour un réel guerrier de la thérianthropie. C’est une chose qui pousse à grogner combien l’humanité en général est stupide – je suis certainement le pire fils de pute misanthrope et cynique de ma connaissance, et chaque jour je vois de nouveaux exemples de la bétise humaine; mais je réalise en même temps que je suis moi-même toujours un humain, et pas infaillible – mais c’est aussi encore une chose qui marque tout à fait la destruction de la race humaine, ou son éclatement certain. Je ne me laisse pas troubler par ce grondement aussi longtemps qu’il n’atteint pas la ridicule proportion d’un “Je suis tellement supérieur à tous ces stupides humains”; mais de là à plaider sérieusement pour le meurtre d’autres personnes… non. *Cette* attitude là a le potentiel pour faire de sérieux et irréparables dommages au concept de thérianthropie même. Regardez comment l’opinion générale regarde les “vampires” maintenant. Tout ce qu’ils ont vu de cette communauté sont de nouvelles histoires sur quelques gosses qui persuadaient leurs amis de tuer une autre personne et boire leur sang. Est-ce que ces gamins représentaient l’ensemble de la communauté vampire? Bien sur que non. Mais cette image est à jamais gravée dans l’esprit des gens maintenant. Il en allait de même pour l’image du joueur de Donjons & Dragons pris à jamais pour un excentrique et dangereux sataniste d’après quelques personnes et des incidents sur-médiatisés dans les années 80.

J’aimerai croire que personne n’est suffisament mentalement atteint pour rejoindre notre petit “chasseur de vampires” dans sa quête pour tuer les créatures mythiques qui ont fendu le crâne de son meilleur ami. Mais j’ai vu des choses plus étranges encore. Vous pensez que vous paraissez étrange quand vous extériorisez votre wereside en présence d’un ami ou d’un collègue de travail? Attendez que Tobias devienne complêtement frappé et découpe en rondelles quelqu’un qu’il croyait être un vampire et s’empare alors du rôle principal d’un épisode bonus. Alors le public sera convaincu que quiconque se disant être un loup-garou est exactement le genre de bête déchaînée que Hollywood dépeint.

Jakkal est dans le mille quand elle dit que les gens sont trop paresseux pour s’étudier eux-même en profondeur. La lycanthropie n’est pas la lubie du jour. C’est une part de l’essence qui fait de vous *vous*. Ce n’est pas une clé magique pour l’immortalité, la surpuissance ou le commandement des autres et l’acceptation instantanée parmis eux. C’est une autre facette de votre psyché; elle peut être bonne, mauvaise ou neutre. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez choisir après avoir lu un ou deux sites web; ce n’est pas quelque chose que vous décidez subitement d’être. C’est quelque chose que vous devez examiner lentement et laborieusement jusqu’à ce que vous réalisiez ce que c’est et en quoi c’est une part de vous. Découvrir et développer cela est une part de votre évolution en tant que personne, un voyage qui durera le temps de votre vie, une quête que vous ne finirez peut être pas. Vous pouvez emprunter des routes faciles pour ceci. Agir ainsi va bousiller votre psyché d’une manière telle que cela pourrait vous prendre des années à la retaper. Vous vous devez d’être honnête envers vous-même.